Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au Spiritain Riant

Les spiritains à l’honneur

23 Novembre 2016 , Rédigé par Tristan Publié dans #Billet d'humeur

Vous n’êtes pas sans savoir que le pape François a créé le samedi 19 novembre, dix-sept nouveaux cardinaux lors d’un consistoire.

Les 17 nouveaux cardinaux, reflets de l'universalité de l'Église

C’est la troisième fois que le souverain pontife nomme des cardinaux. Soucieux des « périphéries », il a ainsi choisit de créer des cardinaux au Lesotho, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, à l'île Maurice, au Bangladesh et en Malaisie. Et se faisant il dessine un conclave moins européen. Dans le nouveau conclave, ils seront désormais 45 % d’électeurs venus d’Europe, contre 52 % lorsque le pape François fût élu en mars 2013.
« Le fait qu'ils proviennent de 11 nations exprime l'universalité de l'Église », a expliqué le pape François avant d’annoncer la liste.

Liste des 13 Cardinaux électeurs

Bangladesh Mgr Patrick D’Rozario (1943-), archevêque de Dacca
Belgique : Mgr Joseph De Kesel (1947-), archevêque de Malines-Bruxelles
Brésil : Mgr Sérgio da Rocha (1959-), archevêque de Brasília
Centrafrique : Mgr Dieudonné Nzapalainga (1967-), archevêque de Bangui
Espagne Mgr Carlos Osoro Sierra (1945-), archevêque de Madrid
États-Unis : Mgr Blase Cupich (1949-), archevêque de Chicago
États-Unis : Mgr Joseph Tobin (1952-), archevêque de Newark
États-Unis : Mgr Kevin Farrell (1947-), préfet du dicastère pour les laïcs, la famille et la vie
Italie : Mgr Mario Zenari (1946-), nonce apostolique en Syrie
Maurice : Mgr Maurice Piat (1941-), archevêque de Port-Louis
Mexique : Mgr Carlos Aguiar Retes (1950-), archevêque de Tlalnepantla de Baz
Papouasie-Nouvelle-Guinée : Mgr John Ribat (1957-), archevêque de Port-Moresby
Venezuela : Mgr Baltazar Porras Cardozo (1944-), archevêque de Mérida

Liste des 4 Cardinaux non électeurs (plus de 80 ans)

Albanie : Père Ernest Simoni (1928-), prêtre de l’archidiocèse de Shkodër-Pult
Italie : Mgr Renato Corti (1936-), évêque émérite de Novare
Lesotho : Mgr Sebastian Koto Khoarai (1929-), évêque émérite de Mohale's Hoek
Malaisie : Mgr Anthony Soter Fernandez (1932-), archevêque émérite de Kuala Lumpur

Et parmi eux, deux confrères

L’annonce le 9 octobre, puis la création le 19 novembre de ces cardinaux a été largement relayée par les médias. Mais une chose est complètement passée sous silence. Parmi ces dix-sept cardinaux deux sont spiritains.

Il s’agit Monseigneur Maurice PIAT, évêque du diocèse de Port-Louis (Ile Maurice) et de Monseigneur Dieudonné NZAPALAINGA, archevêque de Bangui (République de Centrafrique).

Biographie de Monseigneur Dieudonné NZAPALAINGA:

Dieudonné Nzapalainga est issu d'une famille pauvre et est le cinquième d'une fratrie de 14 enfants. Il découvre l’Église catholique par un père spiritain. À la fin de ses études secondaires, il commence sa formation pour être spiritain dans le cadre de la Fondation de l’Afrique Centrale : postulat d’Otéle (Cameroun), cycle de philosophie à Libreville (Gabon), noviciat à Mbalmayo (Cameroun) et cycle de théologie à Paris (France). Ayant fait profession perpétuelle le 6 septembre 1997, il est ordonné diacre le lendemain même et prêtre le 9 août 1998 à Bangassou.

Le Père Dieudonné Nzapalainga a commencé sa vie missionnaire à Marseille (France) comme aumônier de la maison Saint François de Sales des Orphelins Apprentis d’Auteuil. Il collaborait aussi étroitement avec la paroisse Saint Jérôme de Marseille. En mars 2006, l’assemblée régionale des spiritains de Centrafrique élit le Père Dieudonné comme supérieur régional de la RCA.

Il est nommé le 14 mai 2012 par le pape Benoît XVI, archevêque de l'archidiocèse de Bangui, dont il était l’administrateur apostolique depuis le 26 mai 2009. Le 9 septembre 2014 il est nommé par le pape François père synodal pour la troisième assemblée générale extraordinaire du synode des évêques sur la famille qui se déroulera du 5 au 19 octobre en qualité de président de la conférence épiscopale des évêques de Centrafrique.

Le 19 août 2015, la Plateforme de Paix Inter-religieuse de Centrafrique, qu'il a fondé avec l'imam et le pasteur de Bangui, reçoit le prix Sergio Vieira de Mello. En novembre 2015 il accueille à Bangui le pape François pour une de ses étapes lors de sa tournée africaine. Le 29 novembre, le pape ouvre à la cathédrale de Bangui la première des portes Saintes quelques jours avant l'ouverture officielle du Jubilé de la Miséricorde faisant ainsi de la capitale centrafricaine « la capitale spirituelle du monde »

.
Les spiritains à l’honneurLes spiritains à l’honneurLes spiritains à l’honneur
Biographie de Monseigneur Maurice PIAT:

Maurice E. Piat, fils cadet de Alix (née Kœnig) et de Maurice Piat, est né à Moka (Ile Maurice le 19 juillet 1941. Après ses études secondaires au Collège du Saint-Esprit à Quatre-Bornes, il entre au noviciat de la congrégation du Saint-Esprit en Irlande, où il fait sa profession religieuse le 8 septembre 1962. Ayant obtenu le diplôme de B.A. (Hons) de University College, Dublin, il est admis au Séminaire Pontifical Français à Rome et poursuit à l’Université Grégorienne des études de théologie, couronnées d’une licence de théologie (S.T.L.) en 1972. Il est ordonné prêtre le 2 août 1970.

Le 21 janvier 1991, il est nommé évêque coadjuteur du diocèse de Port-Louis. Il est consacré évêque le 19 mai suivant par le cardinal Jean Margéot, évêque de Port-Louis. Il succède au cardinal Margéot en 1993.

Il se prononce en faveur d'une option préférentielle pour les pauvres. Il divise l'île en secteurs pastoraux. Il convoque un synode diocésain en 1997, dont les résultats sont publiés en l'an 2000. Mgr Piat s'efforce de faire cohabiter toutes les communautés ethniques du pays dans le respect mutuel des autres religions.

Mgr Piat a été président de la conférence épiscopale des îles de l'océan Indien (C.E.D.O.I.) de 1996 à 2002 et membre de la seconde assemblée spéciale pour l'Afrique du synode des évêques du 4 au 25 octobre 2009.

Les spiritains à l’honneurLes spiritains à l’honneurLes spiritains à l’honneur

Lors de son discours, le pape a fait cette recommandation aux nouveaux cardinaux : « Aimez, faites du bien, bénissez et priez. ». C’est bien ce qu’essayent de faire nos deux cardinaux spiritains dans leur diocèse respectif. Nous leur souhaitons une bonne continuation dans leur mission. Que Dieu bénisse leur travail apostolique.

 

Pour s’informer :
Portraits des 17 nouveaux cardinaux créés par le pape François
 

Partager cet article

Commenter cet article