Mardi 1 septembre 2 01 /09 /Sep 18:31
Souvent on me demande si je suis curé et je réponds invariablement "non, je ne suis pas curé mais prêtre". On me répond alors "mais quelle est la différence ?"

Voilà quelques lignes pour éclairer votre lanterne.


Curé : Du bas-latin, curatus, curé, de cura, prêtre chargé d'une cure, c’est-à-dire placé à la tête d'une paroisse, et soumis dans l'exercice de ses fonctions à l'évêque du diocèse. Curé c'est donc une fonction.

Prêtre : Dans l'Église catholique, celui qui, en vertu de l'ordre du sacerdoce, a le pouvoir de dire la messe et d'administrer les sacrements. Prêtre c'est donc un état.

Donc si on comprend bien, tous les curés sont des prêtres mais tous les prêtres ne sont pas forcément curés. Le curé a souvent des prêtres qui l’aident dans sa charge. Les prêtres au service du curé sont appelés de différentes manières selon les diocèses : vicaire, auxiliaire, associé.

Aumônier : ce sont des prêtres qui ont une charge particulière autre que la paroisse. Par exemple : on peut être prêtre accompagnant des malades (aumônier d’hôpitaux), prêtre accompagnant des détenus (aumônier de prison), prêtre accompagnant des corps d’armée (aumônier militaire), prêtre accompagnant un groupe de jeune (aumônier des scouts).

Moine : (du latin ecclésiastique monachus, solitaire) Homme qui s'est engagé par des voeux à suivre une certaine règle autorisée par l'Église et vivant le plus souvent en communauté dans un monastère.


Pour compliquer la chose. Il y a des prêtres séculiers des prêtres réguliers.

Prêtre séculier : (du latin saeculum, siècle). Se dit d'un prêtre qui n'appartient à aucun ordre ou institut religieux (par opposition à régulier).

Prêtre régulier : (du latin regularis, de regula, règle). Prêtre appartenant à un ordre, et donc soumis à une règle.
Par Tarcisius - Publié dans : Foire aux questions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus