Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au Spiritain Riant

225 km plus loin

27 Novembre 2015 , Rédigé par Tristan Publié dans #C'est tout moi !!!

225 km plus loin

Voyage à la Réunion

Voilà pratiquement une semaine que je suis revenu de l’ile de la Réunion. Je me suis dit que ce serait bien que je vous partage cette petite aventure. Donc voilà un petit résumé de mes 15 jours dans l’ile bourbon.


Le climat

J’ai habité dans la ville du Port. C’est, dit-on, la ville la plus chaude de l’île. Je ne sais si c’est vrai mais en tout cas, pendant mon séjour, j’y ai eu bien plus chaud qu’à Rose-Hill. Ciel bleu, soleil de plomb. Il y faisait entre 28 et 32 degrés tous les jours. Un peu de d’air de temps en temps.
Pour le reste de l’île, et bien il y fait légèrement plus frais. En revanche, dès que vous montez dans les Hauts, là ça commence à se rafraîchir voir à glacer. Au cirque de Mafate, j’ai sorti le pull (et pourtant ce n’est pas le plus haut).

Les activités

  • Visite du cirque de Mafate.

C’est très beau et très frais. La vue est superbe, tant vers l’intérieur du cirque que vers l’extérieur (et donc la mer).

225 km plus loin225 km plus loin
225 km plus loin225 km plus loin
  • J’ai participé au festival de Dipavali ou j’ai pu rencontrer cette superbe demoiselle Malbar (d’origine indienne).
225 km plus loin
  • Visite de Kelonia.

C’est un observatoire des tortues marines et un centre de sensibilisation à l’environnement. Kelonia participe aux programmes de recherche de protection des tortues marines et de leurs habitats à La Réunion et dans l’océan Indien.
La tortue est mon animal « fétiche ». Alors j’étais aux anges de voir toutes ces merveilleuses créatures.

Site de kelonia

225 km plus loin225 km plus loin225 km plus loin
  • Restons dans le domaine de la mer. Quelques photos de l’Aquarium de Saint Gilles
Platax, Langouste, Mérou, Poisson-cocher, Nason à éperon orange, BaracudaPlatax, Langouste, Mérou, Poisson-cocher, Nason à éperon orange, BaracudaPlatax, Langouste, Mérou, Poisson-cocher, Nason à éperon orange, Baracuda
Platax, Langouste, Mérou, Poisson-cocher, Nason à éperon orange, BaracudaPlatax, Langouste, Mérou, Poisson-cocher, Nason à éperon orange, BaracudaPlatax, Langouste, Mérou, Poisson-cocher, Nason à éperon orange, Baracuda

Platax, Langouste, Mérou, Poisson-cocher, Nason à éperon orange, Baracuda

  • Et la plage…

J’ai participé à un grand pique-nique à la plage d’Ermitage les Bains. C’est une tradition réunionnaise. Tous les dimanches les familles se retrouvent ou à la plage ou bien à la montagne pour un temps convivial. C’était très sympa.

225 km plus loin
  • Plus de peur que de mal.

Ou pas ! J’ai fait du parapente. Le décollage a foiré résultat, entorse. Bon après une deuxième tentative, on a réussi à décoller. C’est vraiment génial. L’air est frais, on sent le vent (un peu trop d’ailleurs), on voit les oiseaux et les paysages prennent une autre dimension. La mer est magnifique. Les photos parlent d’elles-mêmes.

225 km plus loin225 km plus loin225 km plus loin
  • Visite du cirque de Cilaos

Avec mon père, nous sommes allés au cirque de Cilaos. La route est très belle. Les falaises pour y accéder sont très impressionnantes tout au long du chemin. Nous y avons dégusté une bonne dodo (bière locale).

225 km plus loin225 km plus loin225 km plus loin
225 km plus loin
  • Le souffleur

En revenant de Cilaos nous nous sommes arrêtés au Souffleur. De la route on ne voit rien. Cette beauté naturelle est cachée des yeux des touristes trop pressés. Vous laissez votre voiture sur le bas-côté. Vous traversez la nationale en évitant de vous faire percuter par les véhicules à 90km/h puis vous descendez. Et là un spectacle incroyable. La mer s’engouffre dans une anfractuosité puis ressort en sens inverse comme si quelqu’un crachait de l’eau.

  • Visite du volcan

Après une montée sinueuse, vous arrivez en haut d’un des bords du volcan. Un paysage lunaire, magnifique. La terre est d’une couleur extraordinaire. C’est la « plaine des sables ». Puis on descend tranquillement jusqu’au fond. Ensuite on quitte le goudron pour prendre une piste (ça ressemblait à la Centrafrique). Après 20 minutes on arrive au parking du Pas de Bellecombe. Pour s’approcher il faut ensuite deux heures de marche pour atteindre le bord interne du volcan.

225 km plus loin225 km plus loin225 km plus loin
225 km plus loin
  • Église des laves

Cette église a failli être détruite par la coulée de 1977. La lave est entrée d’un ou deux mètres et puis s’est arrêtée. L’église n’a pas été détruite contrairement à la gendarmerie.

  • Anse des cascades

Toujours sur la route qui ramène à la ville du Port, j’ai pu découvrir un coin bien sympathique, l’anse des cascades. Le bord de mer est très beau mais le spectacle n’est pas là. Il faut tourner sur sa droite pour voir un immense mur végétal troué çà et là par des cascades. Les photos de mon téléphone portable ne rendent pas toute la beauté du site.

225 km plus loin225 km plus loin
  • Coulée de lave

En remontant du sud sauvage je suis passé sur trois coulées de lave : 1977, 2001 et 2012. C’est très étrange à voir. Dans certains endroits, la lave s’est recouverte d’un lichen qui donne cet air duveteux à la roche.

225 km plus loin225 km plus loin

Un grand merci à mon papa pour m’avoir fait visiter son île. Un grand merci à Josette sa compagne pour sa gentillesse et sa patience.
Un grand bonjour à tous ceux que j’ai pu rencontrer là-ba
s.

Partager cet article

Commenter cet article

Kieffer Norbert 01/12/2015 19:19

Bonjour Tristan ! Je comprends que tu ais eu besoin d'un peu de vacances pour te ressourcer ...Mais franchement, était-ce bien nécessaire de nous montrer toutes ces beautés ( les paysages, le ciel, l'ambiance festive, bref , ce qui fait la vie!) pour rendre notre réalité plus terne encore que ce qu'elle est? Il y a de la perversité là-dedans! Il faudra te trouver un bon confrère pour la confesse! Au plaisir de nous revoir! Vale! Norbert